Logo de Maskicom

Transfert du service vers Cooptel

Le vendredi 23 juillet 2021

Chers abonnés de Maskicom,

La suspension des versements des subventions gouvernementales et les difficultés rencontrées depuis plusieurs mois ont amené l’organisme à but non lucratif Maskicom à déposer un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers.

Un avis d’intention permet à une entreprise en difficulté financière de restructurer ses activités. C’est la première étape d’un processus de restructuration en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Elle permet d’en venir à l’acceptation d’une proposition par les créanciers et ainsi éviter la faillite.

La cible de septembre 2022 fixée par le gouvernement Legault pour que tous les foyers soient branchés ne pourra pas être atteinte par Maskicom dans l’état actuel des choses, ce qui explique la suspension du versement des subventions gouvernementales.

Après d’intenses discussions ces derniers jours avec le syndic du cabinet Lemieux Nolet et le gouvernement du Québec, la gestion du soutien technique et du service à la clientèle de Maskicom sera transférée au cours des prochaines heures au nouvel opérateur Cooptel.

Le maintien de l’accès à Internet pour les abonnés actuels et le retour du service à la clientèle sont une priorité.

Les maires membres du conseil d’administration de Maskicom et moi-même sommes sincèrement désolés de l’incertitude des derniers jours, mais la bonne nouvelle, c’est qu’une fois ce processus terminé, le déploiement se fera beaucoup plus rapidement, selon l’échéancier du gouvernement du Québec. 

Il faudra attendre quelques jours avant de pouvoir joindre le service à la clientèle de Cooptel, le temps que le nouvel opérateur intègre les installations et les équipements de Maskicom.

Depuis le début du projet, les gouvernements ont versé près de 8 M$ en subventions à Maskicom. Le constructeur Madysta a reçu 7 M$, l’opérateur du réseau et du service à la clientèle Branchez-nous inc. a reçu plus de 4 M$, et Maskicom a dû verser des sommes considérables en permis et réparations aux poteaux, pour seulement 800 abonnés à ce jour au lieu des 4000 abonnés prévu dans le plan initial. Le projet opéré par Branchez-nous inc. n’a donc pas atteint ses objectifs et des changements s’imposaient.

Je tiens à vous rassurer, les abonnements actuels seront honorés par le nouvel opérateur.

Ce projet aura été très éprouvant pour nous tous, mais l’arrivée de Cooptel permettra enfin de brancher rapidement les quelque 3 000 résidences de la région qui n’ont toujours pas accès à Internet haute vitesse, une situation inacceptable en 2021.

J’ai entièrement confiance en l’équipe expérimentée de Cooptel pour la suite des choses.

 

Sincèrement,

Robert Lalonde, président de Maskicom